La sécurité routière en France

0

Sécurité Routière
La sécurité routière représente l’ensemble des actions menées pour empêcher les utilisateurs de la route de mourir ou de subir une grave blessure dans des accidents de la route ou amoindrir leurs conséquences par la prévention. Parmi les utilisateurs de la route vous avez les piétons, les automobilistes, les cyclistes, les passagers des moyens de transports tels que les bus, les tramways.

Programme de santé publique et de protection de personnes elle a été à l’origine de l’organisation de plusieurs campagnes de prévention routières, de l’amélioration de la règlementation est des moyens de contrôles mis en place par le gouvernement en vue d’amener les automobilistes à ne plus violer le code de la route. Celle-ci passait par le contrôle de la vitesse, de l’usage de la route par plusieurs catégories d’utilisateurs (automobilistes, piétons, mobylettes, les plus vulnérables victimes d’accidents graves).

Parmi tous les pays européens, la France fut pendant plusieurs un pays où plusieurs accidents de la route se produisaient. Mais dès 1972, la sécurité routière avait été profondément transformée avec la mise en place de plusieurs actions entreprises par les autorités au point de donner des résultats conséquents comme la baisse des accidents mortels. Ce phénomène avait poussé plusieurs personnalités politiques, les médias à s’impliquer. Dans les écoles, un ensemble éducatif avait été mis en place en milieu scolaire (primaire, collège) en accord avec l’Education nationale. Ce qui avait permis de créer le permis à points, des stages de sensibilisation, pour les automobilistes fautifs. On recense aussi plusieurs organismes qui œuvrent pour la sécurité routière et les préfets communiquent beaucoup sur ce thème.

Économiquement

Plusieurs personnes meurent sur la route lors d’accidents. Et ces accidents sont des couts importants pour les assurés et assureurs. D’après la loi du 5 juillet 1985, les victimes bénéficient d’une indemnisation à la suite d’un accident. Mais la loi n’indemnise pas les personnes qui sont responsables d’une faute grave et uniquement responsable de l’accident. Selon le Quid, le cout total des accidents de la route en 2005 en France était élevé à 12 milliards d’euros alors que le cout total de l’insécurité routière est élevé à 24,9 milliards d’euros.

Jacques Bichot indique que l’insécurité routière cause aux accidentés un dommage qui peut être estimé à 2 milliards d’euros et 500 millions pour les familles ou amis des victimes. A cause de la vitesse excessive, plusieurs accidents provoquent la mort d’animaux, détruisent l’environnement avec la propagation de fuite d’huiles, de chargements polluants, d’acides, fumées toxiques dégagées par les incendies de véhicules. Le fait qu’un véhicule parcours plusieurs kilomètres consomme beaucoup de carburant. En 2002, le fait que la baisse de la vitesse avait été remarquée et celle-ci s’est fait en même temps que la baisse des consommations de carburants entre 1 et 2%.

Voitures électriques moins dangereuses ?

Très appréciées, les voiture électriques sont écologiques, polluent moins l’environnement et sont surtout économiques. Mais elles constituent un véritable danger aussi pour les usagers de la route particulièrement les piétons. En effet, les voitures électriques sont dotées de moteurs ultra silencieux que les piétons ne peuvent pas facilement percevoir quand elles arrivent par derrière. Elles représentent aussi un danger pour les malvoyants et les aveugles. Raison pour laquelle, certains constructeurs ont conçu des systèmes qui produisent un son qui se rapproche de la voiture normale. Plusieurs gouvernements ont d’ailleurs proposé des projets de loi dans le cadre de la sécurité routière pour protéger les piétons.

Partagez !

Les commentaires sont fermés