Zoom sur Fiat

0

Histoire

Histoire de Fiat
Fiat (Fabrica Automobili Torino) : Usine italienne d’automobiles de Turin est un constructeur d’origine italienne installé au Lingotto dans la ville de Turin. La marque va naitre en 1899 quand sur l’idée de trente actionnaires dans la ville de Turin. La signature de l’acte de création a eu lieu au Palazzo Bricherasio dans la même ville de Turin. Parmi les actionnaires vous avez Vincenzo Lancia, Ludivico Scarfiotti, Giovanni Agnelli, Giovanni Battista Ceirano et Aristide Faccioli. Mais celui qui va se démarquer en se consacrant dans la construction d’automobiles populaires pour les citoyens italiens, c’est Giovanni Agnelli. Ce dernier envisage concurrencer la France et l’Allemagne déjà lancé dans la construction automobile.

Le premier modèle de véhicule de la firme à être commercialisé c’est la Fiat 3½ HP, en 1899. Ce modèle a été imaginé par Ceirano Faccioli. Au mois de juin 2009, le groupe Fiat achète des actions dans le groupe américain Chrysler. Mais depuis 2010, plusieurs actionnaires sont entrés dans le capital de l’entreprise dont Exor S.P.A qui détient 30% du capital, plusieurs actionnaires classiques qui possèdent 41,5% de parts et 3,5% de parts appartenant à Fiat en auto-contrôle avec un flottant de 24,5% à la Bourse de Milan. En fait, Exor S.P.A qui est le principal actionnaire est une holding qui appartient à 51,2% à la famille Agnelli. En 2012, Fiat augmente porte ses parts d’actions à 61,8% et depuis le 1er janvier 2014, il deviendra actionnaire majoritaire permettant à l’entreprise de se dénommer : Fiat Chrysler Automobiles. Soulignons qu’avant le rachat de Chrysler, Fiat avait divisé ses activités en deux dont Fiat consacré aux activités automobiles et Fiat Industrial spécialisé dans la conception et la commercialisation des véhicules de type utilitaires, des engins de chantier, les machines agricoles. Et chacun des actionnaires de l’ex groupe avait reçu 1 action de chacun des deux entreprises nouvellement créées pour chaque action possédées dans l’ancien groupe. Au cours de années 1960, le patron du groupe de l’époque Giovanni Agnelli, par ailleurs petit-fils du fondateur crée des usines production partout dans le monde avec un entrelacs de coalition et de coentreprises et en 1075, naitra la marque IVECO : Industrial Vehicles Corporation également constructeur de véhicules utilitaires et industriels italiens. Ce qui va donner naissance à une fusion qui permettra de produire la Fiat, Fiar V.I, OM, Lancia V.I et Unic-Fiat et d’autres marques telles que Ford UK Trucks en 1986 et Seddon Atkinson en 1990.

Situation économique

Le groupe Fiat a réalisé de nouveaux chiffres en 2017, mais a affiché sa prudence pour l’année 2018 qui est la dernière année de Sergio Marchionne à la tête du groupe qu’il dirige depuis 14 années. Nommé en juin 2004, Marchionne a totalement changé le groupe en opérant un redressement, alors que le groupe frôlait la faillite. En 2014 il scelle une alliance avec l’Américain Chrysler dont il détiendra le capital puis se séparera de Ferrari. Ce travail a été couronné par un bénéfice qui a augmenté de 93% à 3,5 milliards d’euros et au cours du quatrième trimestre, le bénéfice s’est établi à 804 millions d’euros. Quant au bénéfice annuel, il a augmenté de 50% à 3,77 milliards d’euros, tandis que le groupe avait fait une prévision de résultat de 3 milliards. Par ailleurs, le groupe a écoulé 4,74 millions d’unités et affiche un chiffre d’affaires de 110,9 milliards d’euros. Par contre, la prévision de dette nette industrielle que s’était fixée le constructeur a été atteinte, alors qu’elle ne devait pas être supérieure à 2,5 milliards d’euros car fixée à 2,39 milliards. Concernant l’année 2018, le groupe a revu à la baisse certains de ses objectifs. Il veut désormais atteindre un chiffre d’affaires de 125 milliards d’euros, alors qu’au départ, il était prévu d’atteindre les 136 milliards d’euros. Toutefois, le groupe reste confiant et envisage multiplier par deux ses ventes avec les SUV comme Jeep très rentable.

Modèles

Modèles de Fiat
Fiat est propriétaire de plusieurs marques telles qu’Alfa Romeo, Maserati, Fiat, Ferrari. Vous avez des modèles comme la Fiat 500, son véhicule phare dans le segment citadine, la Fiat 124 dans la catégorie des coupés, Fiat 500 X dans la classe des SUV, la Fiat 500 L dans les utilitaires, Fiat Doblo, dans la catégorie des breaks, la fiat Ducato dans la famille des utilitaires, Fiat Fullback qui enrichi la marque avec la catégorie 4X4, la célèbre Fiat Panda dans la famille des crossover, Fiat Strada dans la catégorie des pick-up, la Fiat Tipo dans la catégorie des berlines, la Fiat Freemont, Grande Punto, Idea,. Mais le groupe produit d’autres marques telles que la Jeep et autres….

Positionnement sur l’électrique

Après avoir longtemps critiqué la voiture électrique, le PDG de Fiat a changé de langage et veut se lancer dans ce secteur. A l’époque, ce dernier évoquait des pertes d’environ 14000 dollars pour chaque voiture vendue. Mais face aux restrictions de circulation prochaines et de nouvelles lois, tous les constructeurs automobiles ne peuvent plus se passer de la voiture électrique. Mais au départ, Fiat comptait sur la gamme gaz-GPL et GNV. C’est une technologie très appréciée en Italie, mais dans d’autres pays, ses ventes demeurent accessoires. Ainsi, le groupe doit varier ses technologies pour éviter des difficultés financières. Mais le groupe qui détient Chrysler enregistre une nette avance avec cette marque, car aux Etats-Unis, elle propose une mouture hybride rechargeable appelée Pacifica. Fonctionnant avec un pack Lithium-ion de 16 kWh cette déclinaison PHEV est capable de transporter 7 passagers à 120 km/h.
Et pour réussir son entrée sur ce segment, le groupe italien veut équiper la Maserati d’un moteur électrique et hybride. Les premiers modèles sortiront en 2019 avec la Levante et concernant la voiture totalement électrique de la marque italienne sortira vers 2020.

Partagez !

Les commentaires sont fermés