21 février 2024
Vignette critair pollution

La vignette Crit’Air est-elle obligatoire ? Tout savoir sur la pastille anti-pollution

La qualité de l’air est un enjeu majeur pour nos sociétés, c’est pourquoi le gouvernement français a mis en place un dispositif appelé vignette Crit’Air qui vise à favoriser la circulation des véhicules les moins polluants. Mais qu’est-ce que ce système et est-il réellement obligatoire ? Découvrons tout ce qu’il faut savoir sur cet autocollant anti-pollution.

La vignette Crit’Air : présentation et classification

La vignette Crit’Air est un autocollant environnemental destiné à être apposé sur le pare-brise des voitures afin d’identifier les performances écologiques du véhicule. Elle est délivrée par le Ministère de la Transition écologique et solidaire et permet de classer les véhicules en fonction de leur impact sur la qualité de l’air.

Catégories de véhicules selon Crit’Air

La classification Crit’Air se compose de 6 catégories différentes, allant de 0 (la plus propre) à 5 (la plus polluante). Chaque catégorie correspond à une couleur et un numéro spécifique :-

  • Crit’Air 0 : véhicules électriques ou à hydrogène, sans émissions polluantes.
  • Crit’Air 1 : véhicules essence Euro 5 et 6, ainsi que certains véhicules hybrides rechargeables.
  • Crit’Air 2 : véhicules essence Euro 4, diesel Euro 5 et 6, ainsi que certains véhicules hybrides non rechargeables.
  • Crit’Air 3 : véhicules essence Euro 2 et 3, diesel Euro 4.
  • Crit’Air 4 : véhicules diesel Euro 3.
  • Crit’Air 5 : véhicules diesel Euro 2.

Comment obtenir une vignette Crit’Air ?

Pour obtenir la vignette Crit’Air pour votre voiture, il vous suffit de vous rendre sur le site officiel du gouvernement dédié à cet effet (www.certificat-air.gouv.fr) et de suivre les étapes d’enregistrement. Vous devrez fournir des informations concernant votre véhicule (immatriculation, date de première immatriculation, etc.) et régler les frais de gestion qui s’élèvent actuellement à 3,62€.

Une fois ces étapes réalisées, vous recevrez votre vignette par courrier postal sous un délai généralement compris entre 10 et 15 jours. Vous pourrez alors apposer l’autocollant sur le pare-brise de votre véhicule afin qu’il soit visible par les forces de l’ordre en cas de contrôle.

La vignette Crit’Air est-elle réellement obligatoire ?

La réponse à cette question dépend principalement des zones géographiques dans lesquelles vous circulez et des périodes de l’année. En effet, certaines villes ont instauré des Zones à Circulation Restreinte (ZCR) ou des Zones de Protection de l’Air (ZPA), dont l’accès est fortement conditionné par la qualité environnementale de votre véhicule.

Les Zones à Circulation Restreinte (ZCR)

Ces zones, généralement situées en centre-ville, sont accessibles uniquement aux véhicules détenant une vignette Crit’Air 0, 1 ou 2. Cela concerne par exemple la ville de Paris depuis le 1er janvier 2017. L’accès à ces zones est régulé par des panneaux spécifiques où est indiqué l’accès autorisé seulement avec les classificateurs du dispositif créneau horaire et d’autres conditions.

Les Zones de Protection de l’Air (ZPA)

Les ZPA sont des zones plus étendues que les ZCR, qui englobent souvent l’intégralité d’un territoire communal ou intercommunal. Ces zones peuvent être soumises à des restrictions temporaires de circulation en fonction de la qualité de l’air et donc imposer la nécessité d’avoir une vignette Crit’Air. Dans ce cas, seuls les véhicules les moins polluants (généralement Crit’Air 0 à 3) seront autorisés à circuler dans la zone concernée.

Vous pouvez également consulter le site https://vignettecritair.com pour en savoir davantage sur le sujet.

Quels risques pour les automobilistes en cas de non-respect des règles ?

Les véhicules ne respectant pas les obligations liées à la vignette Crit’Air lorsqu’ils circulent dans une ZCR ou une ZPA peuvent écoper d’une amende en cas d’absence de vignette crit’air. Selon les catégories de véhicules et les circonstances, cette amende peut varier entre 68 € et 135 €.

Il est également possible qu’un véhicule soit immobilisé par les forces de l’ordre en cas d’infraction répétée liée à la vignette Crit’Air. Dans ce cas, cela peut entraîner la mise en fourrière du véhicule ainsi que des frais supplémentaires liés au retrait de la voiture.

La vignette Crit’Air : un moyen efficace pour lutter contre la pollution ?

Le dispositif de la vignette Crit’Air a pour principal objectif de favoriser la circulation des véhicules les moins polluants et inciter les usagers à se déplacer autrement, notamment en utilisant les transports en commun ou en développant le covoiturage. Selon certaines études, les méthodes de classement Crit’Air permettraient de réduire de manière significative la concentration de particules fines dans l’air, contribuant ainsi à améliorer notre qualité de vie.

Cependant, il est nécessaire de prendre en compte l’évolution des normes environnementales des véhicules neufs, qui tendent à être de plus en plus contraignantes, sur l’ensemble du parc automobile français. Ainsi, alors qu’il reste encore quelques années avant que la majorité des véhicules soient classés dans les catégories les moins polluantes, la vignette Crit’Air demeure un outil essentiel pour faciliter les contrôles et limiter la circulation des voitures les plus nocives pour l’environnement.