1 février 2023

Changer son capteur vilebrequin : quelques informations utiles

Si à un moment donné de l’utilisation de votre véhicule, vous avez des problèmes de démarrage ou si vous sentez le moteur qui broute, pensez à vérifier votre capteur vilebrequin. Lorsque celui-ci est en panne, le calculateur n’arrive plus à contrôler l’injection de carburant. Dans de telles circonstances, vous êtes dans l’obligation de consulter des spécialistes afin qu’ils puissent évaluer l’état du capteur ou même le changer. Cependant, quelles sont les informations nécessaires qui peuvent vous aider à comprendre le fonctionnement et à procéder au changement de ce type de capteur en toute quiétude ? Vous découvrirez tout à ce propos ici.

Comment fonctionne le capteur de vilebrequin ?

Encore appelé capteur PMH ou capteur de régime, le capteur vilbrequin capte des informations qu’il transmet au calculateur. Il sert à déterminer la quantité de carburant qui est injectée dans la chambre de combustion. Il permet également de relever la vitesse de rotation du vilebrequin à travers les dents du volant moteur. En effet, ce capteur fonctionne comme un capteur ABS, car le système produit une sorte de champ magnétique qui lui permet de communiquer directement avec le calculateur.

Il dispose donc d’un noyau magnétique qui est muni d’une bobine sur chacun de ses deux bords. Les deux bobines sont connectées avec le calculateur et à chaque passage des dents du volant moteur, le champ magnétique subit une perturbation. Il arrive à produire un courant électrique qui est proportionnel à la vitesse de rotation et au régime du volant d’inertie. Il apparaît donc que grâce au capteur vilebrequin, il devient facile d’identifier la position du piston et de mesurer l’injection du carburant.

Quel est l’emplacement du capteur ?

Il faut rappeler qu’un capteur PMH encrassé ou défectueux peut vous empêcher de démarrer normalement le moteur. Vous devez donc opter pour un nettoyage régulier afin d’éviter autant que possible ce genre de problème. Toutefois, avant de se lancer dans le nettoyage du capteur de vilebrequin, il est capital de reconnaître son emplacement. Il se situe généralement sur le côté du volant moteur et figure à cet effet parmi les pièces du moteur. Pour faire le nettoyage, vous avez besoin :

  • D’une clé à molette ;
  • D’un dégrippant ;
  • D’un chiffon propre.

Une fois que vous avez ces éléments, commencez l’opération en localisant la pièce. Démontez le boîtier du filtre à air selon votre modèle de voiture en vue d’avoir accès au capteur. Pour le démontage, vous pouvez utiliser un tournevis pour retirer les vis de fixation. Mettez ensuite le capteur vilebrequin de côté et retirez-le délicatement tout en appuyant sur la languette.

En ce qui concerne le nettoyage proprement dit, il vous suffit de frotter la partie encrassée à l’aide du chiffon et du dégrippant. Dès que vous finissez, remontez le capteur en vous assurant aussi de remettre en place les autres pièces (boîtier du filtre à air, etc.). Le processus de nettoyage est simple et vous pouvez le faire vous-même de temps à autre ou confier la tâche à votre technicien d’entretien.

Quand faut-il changer son capteur vilebrequin ?

En réalité, ce capteur n’est pas une pièce d’usure. C’est pour cette raison que sa durée de vie est difficile à généraliser. Il peut parfois demeurer intact durant toute la vie d’un véhicule. En outre, il faut noter que sa défaillance peut être également probable après quelques milliers de kilomètres effectués. S’il vous arrive d’être dans le dernier cas, vous serez confronté aux symptômes ci-après.

Les symptômes d’un capteur défectueux

Si votre capteur de régime est HS, vous remarquerez que le calculateur ne pourra plus reconnaître la position des pistons. Pour ce fait, il n’arrivera pas à vérifier l’injection de carburant en temps réel, ce qui peut entraîner des problèmes au niveau de la chambre de combustion et provoquer des pertes de puissance.

Tester son capteur avant l’achat

Démarrez votre test par un contrôle visuel en vérifiant si des parties ne sont pas encrassées ou endommagées. Pour savoir si le capteur est fonctionnel, vous pouvez utiliser une boussole. Si celle-ci indique le nord, cela voudra dire que le capteur marche bien. En revanche, si la boussole marque le sud, vous devez comprendre que le capteur est défaillant.

Pour tester sa résistance, vous aurez besoin d’un multimètre et le chiffre qui devrait apparaître doit être compris entre 250 et 1000 Ohms. Quant au contrôle du signal de sortie, vous pouvez vous servir d’un voltmètre qui doit vous permettre après le débranchement du connecteur d’avoir un résultat entre 250 mV et 1 Volt.

Quel est le prix d’un capteur vilebrequin ?

Le prix de vente d’un capteur coûte en moyenne 50 € à 80 €, mais il peut varier d’un constructeur à un autre et selon le modèle de votre automobile. Si vous voulez que le remplacement soit fait par un professionnel, vous devez vous attendre à dépenser entre 150 € et 200 €. Ce tarif englobe : les frais de diagnostic, le prix du capteur neuf et le coût de la main-d’œuvre. À vous donc de voir ce qui vous arrange le mieux, mais n’oubliez pas qu’il est important que toutes les pièces soient insérées chacune à leur place et ceci, de la bonne manière.